jeudi 21 juin 2012

Aux JO de Londres, on la joue FAIR !


Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Londres 2012 seront les Jeux les ‘plus équitables’ de l’histoire : des millions de visiteurs pourront y consommer du thé, du café, du chocolat, du sucre, des bananes, du vin et des oranges issus du commerce équitable.

Selon les estimations, 10 millions de bananes issues des îles du Vent et d’Amérique du Sud seront consommées, 7,5 millions de tasses de thé seront servies, 14 millions de tasses de café seront bues et l’on savourera 10 millions de sachets de sucre certifiés produits par des agriculteurs du Belize. Ces quantités représentent un revenu de 100.000 £ (ou plus de 120 000 euros) pour le commerce équitable sur l’ensemble de la compétition. Tout cela au bénéfice des communautés des pays du Sud, qui pourront l’investir dans des projets à caractère social, environnemental et économique.
 
Le point de vue de Moses Renee, cultivateur de bananes
Moses Renee fait parti de l’Association des Agriculteurs (LIEN) des Iles du Vent (Windward Islands Farmers Association - WINFA) se réjouit de savoir que ses bananes seront consommées pendant les jeux. Il déclare : « Non seulement les communautés comme la mienne tireront un profit des ventes et des revenus supplémentaires. Mais en plus, avec la décision de se fournir auprès du commerce équitable, plus juste pour les agriculteurs des pays en développement, le LOCOG (comité organisateur) envoie un message positif sur les changements à apporter aux pratiques commerciales afin d’inclure des petits exploitants comme moi. »
 
Des sportifs sensibilisés
L’athlète britannique et lanceuse de javelot Goldie Sayers, 29 ans, a récemment visité Thandi, une coopérative viticole du Cap en Afrique du Sud afin de voir de ses propres yeux l’impact du commerce équitable. « Je soutiens le commerce équitable, car il encourage des conditions plus justes et durables pour les agriculteurs et les travailleurs des pays en développement. L’avantage d’être une athlète, c’est aussi de pouvoir voyager et d’avoir une perspective que d’autres personnes n’ont pas. En Afrique du Sud, j’ai vu et compris la différence réalisée par un prix équitable. » D’autres athlètes de l’équipe britannique soutiennent également le commerce équitable comme l’heptathlète Louise Hazel et les nageuses Jemma Lowe et Georgia Davies.
 
La distribution d’aliments équitables entre dans le cadre de la London 2012 Food Vision
La décision de servir des aliments issus du commerce équitable s’inscrit dans le cadre de la London 2012 Food Vision qui fixe les normes de durabilité pour la restauration lors de cet événement au cours duquel environ 14 millions de repas seront servis. La Fairtrade Foundation est un membre de ‘Sustain’, une alliance d’ONG et d’organisations sans but lucratif qui ont milité pour que la nourriture des Jeux 2012 mette en avant la santé et la durabilité. Elle gagne ainsi de nouveaux marchés pour les producteurs durables et crée une importante contribution alimentaire.
 
Le LOCOG (comité organisateur) donne l’exemple
Harriet Lamb, Directrice Exécutive de la Fairtrade Foundation a déclaré : « Le commerce équitable, c’est tout simplement créer un terrain de jeu honnête pour les petits producteurs et les travailleurs dans le commerce global - les Jeux Olympiques de Londres 2012 sont l’occasion idéale pour aider les agriculteurs à bâtir un avenir durable. En demandant à l’industrie de la restauration de s’approvisionner en produits certifiés équitables, le LOCOG (comité organisateur) a établi de nouvelles normes pour l’industrie de la restauration. Et c’est non seulement pour cet événement emblématique, mais aussi pour tous les grands événements futurs – une contribution de taille. »
 
Londres, un Territoire de commerce équitable anglais
Londres est également la plus Vaste Ville Equitable du Monde, depuis 2008, elle fait partie du mouvement Fairtrade Towns (repris en France avec la campagne Territoires de Commerce équitable). Au sein de la capitale, près de 1000 détaillants, 600 points de restauration et de nombreuses institutions emblématiques (telles que la British Library, le London Eye, le National Theatre, et les chambres du parlement, etc.) proposent toute une gamme de produits issus du commerce équitable.
 
Un partage équitable des retombées des JO
Sophi Tranchell, Présidente du Comité Directeur du Commerce Equitable de Londres, a déclaré : « L’organisation des Jeux Olympiques va offrir de nombreux avantages financiers et culturels pour Londres. C’est positif que le comité organisateur reconnaisse qu’aider ainsi les agriculteurs, producteurs et cultivateurs des pays en développement va permettre de partager une partie des gains avec ceux qui en ont le plus besoin. Les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2012 seront une excellente occasion de montrer cet engagement au reste du monde. Cette visibilité peut montrer aux visiteurs qu’ils peuvent faire davantage pour le commerce équitable et quelle contribution ils peuvent avoir. »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire